Jonas 18 avril 2018 08:31

Je l’ai écrit à plusieurs reprises , il ne faut pas que les pays Occidentaux interviennent dans les pays arabo-musulmans, c’est pire qu’une une erreur. C’est une faute. Dans cette région , les bons sentiments ne marchent pas. Il faut laisser ces pays régler leurs conflits comme le fait Bachar Al-Assad dans son pays , déjà 500 000 morts et 10 millions de déplacés ou au Yémen à l’exemple de la coalition dirigée par la gardienne des lieux saints de l’islam. L’Egypte avec une main de fer du maréchal Al-Sissi. En Algérie avec l’armée du FLN qui maintient un mort-vivant comme président. Les Algériens, ont battus , les anciens dirigeants de l’Union soviétiques , qui certes étaient âgés et malades mais pouvaient encore se déplacer et faire quelques discours. Dans ce triste domaine , il y a a moins une innovation Algérienne , en maintenant un président pendant 18 ans et peut-être pour un cinquième mandat. J’apprécie, quand des arabo-musulmans Algériens immigrés en France parlent de démocratie, ils sont des experts. 


Les Arabo-musulmans critiquent les pays Occidentaux et admirent Poutine , parce que Poutine peut tuer des musulmans sans que son drapeau ne soit brûlé. Et puis il peut liquider des musulmans , comme il la fait en Tchétchénie ( 250 000 morts). Or ces arabo-musulmans inconséquents ne vont pas chez Poutine pour ce réfugier, mais en Occident , non pas parce qu’ils aiment l’Occident qu’ils haïssent , mais parce en Occident, ils bénéficient des avantages sociaux , qu’ils ne pourront pas avoir en Russie. En Chine les Ouïgours musulmans sont massacrés, mais les arabo-musulmans regardent ailleurs , comme ils le font pour les Rohingyas. 

C’est une des raisons pour lesquels , je n’ai jamais pris au sérieux la logorrhée des arabo-musulmans a l’exception d’une minorité admirable et courageuse qui dénonce ces deux poids et deux mesures. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe