Christian Labrune Christian Labrune 17 avril 2018 20:22

ADDENDUM

Un paragraphe conclusif qui traduit plus exactement la pensée d’israël Finkelstein (je souligne les formulations essentielles) que ce qu’on peut lire dans l’article, qui correspond à la discussion de simples points techniques très particuliers :

"En termes purement historiques, sous savons maintenant que l’épopée de la Bible a émergé dans un premier temps en réponse aux pressions, aux difficultés, aux défis et aux espoirs vécus par le peuple du minuscule royaume de Juda, pendant les décennies qui ont précdédé son démantèlement, ainsi que par la communauté encore plus réduite du Second Temple de Jérusalem, pendant la période post-exilique. La plus grande contribution offerte par l’archéologie à une meilleure compréhension de la Bible est peut-être celle-ci : que des sociétés ainsi réduites et isolées, relativement pauvres, comme l’étaient le royaume de Juda de la monarchie tardive et le Yehoud postexilique, ont été capables de produire les grandes lignes de cette épopée éternelle en un laps de temps aussi court. Une telle compréhension est fondamentale. En effet, ce n’est qu’à partir du moment où nous percevons quand et pourquoi les idées, les images et les événements décrits dans la Bible en vinrent à être tissés ensemble avec une telle dextérité que nous pouvons enfin apprécier le véritable génie et le pouvoir constamment renouvelé de cette création littéraire et spirituelle unique, dont l’influence fut tellement considérable dans l’histoire de l’humanité.

Israël Finkelstein – Neil Asher Silberman La Bible dévoilée – Edition Folio, page 470.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe