L'enfoiré L’enfoiré 23 avril 2018 15:29

Simenon pourrait en dire encore plus.

Comme vous dites, lors de notre jeunesse, on faisait presque tout à pieds.
Pas question de chercher la meilleure école.
Pas question d’être conduit par papa ou maman en voiture jusqu’à l’école. Le vélo est même venu plus tard.
Pour moi, l’école primaire était en face.
L’athénée, lui, il fallait une bonne demi-heure en marchant vite pour l’atteindre ou pour en revenir.
L’époque de ces années 50 à 70 a bien changé.
Pour Bruxelles, c’est l’Expo58 qui a rendu la voiture maitresse de la circulation.
L’ULB qui a fait partie de mes études, c’est en tram qu’il fallait l’atteindre.
Aujourd’hui, les étudiants ont presque tous, une mobylette si pas une voiture pour s’y rendre.
A Bruxelles, plus de 180 nationalités se promènent dans la ville.
On fait du tourisme rien qu’en se promenant dans la rue Neuve à écouter les langues exotiques et en tentant d’en découvrir la provenance.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe