_Ulysse_ _Ulysse_ 8 mai 2018 08:46

@oncle archibald

Je vous ai bien lu, et justement vous ne vous intéressez guère au patrimoine.
Quand à sa taxation, elle est plutôt faible.
Les donations faites du vivant ne sont pas taxées.
Combien de parents font des dons de 100, 200 ou 300 Ke à leurs enfants pour qu’ils achètent de l’immobilier sans payer de droits de succession ?

Ces donations ont lieu bien avant le décès des parents, du coup même si il y a un contrôle fiscal lors du décès (chose rare), le fisc ne peut remonter que 5 années en arrière.

Les revenus du travail sont fiscalisés à auteur d’environ 66%, cela dépend de votre niveau d’IR.
Les revenus fonciers entre 15,5 et 35,5% max, idem pour les revenus financiers
L’héritage direct entre 0 et 30% max

Et cela sans compter que la fraude est massive sur les revenus financier, fonciers et les héritages, bien plus que sur les revenus du travail. Aligner les fiscalités à recettes fiscales égales me paraît très compliqué. Déjà le chemin est long à parcourir, vous allez déclenchez une révolution. Ensuite, il faudrait arriver à supprimer la fraude et l’évasion fiscale. Revenir sur la libre circulation des capitaux.

Vous semblez trouver le système de l’héritage normal. C’est pourtant la première source d’inégalités, devant les inégalités de revenus. Les revenus perçus peuvent et vous semblez l’admettre correspondre à un certain mérite (pas toujours certes mais cela existe), le patrimoine hérité ne correspond jamais à un quelconque mérite particulier.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe