Méduse Méduse 4 mai 2018 22:03

@ Antoine

Genèse 34, c’est après qu’Abraham ait imposé l’obligation de la circoncision sur ordre du dieu. Jacob est fils d’isaac, lui-même fils d’Abraham.
La thèse la plus communément soutenue concernant la circoncision, c’est qu’elle se substitue au sacrifice humain. Ce que je ne crois pas parce que la circoncision concerne tous y compris les servants alors que, semble-t’il, en des temps lointains chez ceux qui devinrent les Juifs le sacrifice humain concernait le premier-né et lui seul (cette notion de premier-né est omniprésente dans le judaïsme, je pense qu’elle désigne symboliquement Adam, le premier à être devenu homme ; les rites concernant le premier-né rejouent, miment en fait l’initial).

Dans ce Genèse 34, ce qui me frappe, c’est ce verset : ’parce que Sichem avait commis une infamie en Israël, en couchant avec la fille de Jacob, ce qui n’aurait pas dû se faire.’
commettre une infâmie en Israël = n’avoir pas respecté la Loi. Qui est le mariage. Et effecivement on trouve la circoncision qui aurait le potentiel de sanctifier l’union.

La circoncision lors du mariage peut aussi avoir peut-être ce sens : contraindre à la monogamie et au partage des femmes ; devant la communauté et dieu, l’individu promet de circonscrire ses pulsions à un objet unique.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe