kalachnikov kalachnikov 23 mai 2018 10:22

@ arthes

Ce à quoi je ne souscris pas, c’est de prêter un côté universel à ton expérience ; il s’agit en fait d’un fruit de la culture, de ta culture. dans une société type Trobriandais, où les gens sont à quasi à poil, où la sexualité n’a pas le caractère démoniaque qu’on veut à toute force lui prêter sous nos latitudes, où elle est très sociale, etc, c’est différent. Je note d’ailleurs que chez les Trobriandais l’immixtion sociale dans la sphère individuelle s’effectue plus tardivement puisque la petite fille revêt la jupe de fibre* à l’âge de 7 ans.

*Il s’agit d’une jupe en fibre de palmier ; évidemment il n’y a pas de sous vêtements et la personne sera torse nu sa vie durant. Pour les garçons, à l’adolescence, ils revêtent l’étui pénien, qui sera le seul vêtement. L’objet de ces uniformes (car il s’agit d’uniformes) n’est pas du tout la négation de la sexualité.

Si en tant que femme tu peux nous parler du moment des premières règles, ce que cela t’a fait, l’accompagnement de l’entourage, en particulier et possiblement la mère, cela m’intéresse.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe