Sozenz 3 mai 2018 13:36

@astus
l enfant appartient à lui même . on ne donne pas la vie pour soi mème ; mais pour que l’ enfant puisse avoir l opportunité de développer sa propre valeur .
il n y a pas que le corps que l enfant doit disposer ; mais aussi de son esprit dans sa totalité .

je suis d accord avec vous pour la non différenciation des mutilations sexuelles ou autres .
je soulignais juste la gravité des mutilations . comme est dit dans le premier commentaire .

dans tous les cas ; que cela soit enfant , adulte , ou vieillards . aucun être humain appartient de quelque façon que cela soi à un autre être humain .

et les religieux plus que quiconque devraient en avoir conscience ; et ce sont les religieux qui peuvent enfreindre le plus cette règle puisque ils connaissent les règles ( théoriquement ) .
 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe