astus astus 3 mai 2018 19:39

@njama


Merci pour le lien et d’accord avec ce que vous écrivez : « On ne peut pas traiter de la question de l’abolition de l’excision sans traiter en même temps celle de la circoncision, les deux pratiques sont violentes, inutiles, et vectrices de subordination et de soumission, de l’enfant, ou du (de la) jeune adulte. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe