Antoine 22 mai 2018 22:25

@kalachnikov

Il y a une grande plasticité psychique qui permet au tout petit de s’adapter aux aléas de la vie.
Il est facile de prendre le tout-petit, de le séparer de sa mère, et de le donner à une nourrice. Vous pouvez aussi facilement couper le bout de la bite à un petit de 8 jours. C’est facile et apparemment sans conséquence, on peut le coller dans une crèche, aussi. C’est facile aussi et on dira que ça le socialise...
Vous violentez l’enfant.
Certes il vivra, certes il grandira, il aura même peut-être des avantages cognitifs. Des capacités d’analyse, dit Dommergue.mais avec en contrepartie une déficience affective, non acceptation de l’autre, refus de grandir, narcissisme etc...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe