xana 5 mai 2018 19:31

@abelard

Absolument d’accord sur ces deux points.
Si je ne me trompe pas, ce sont les Anglais qui ont fait les premières tentatives d’usage de gaz toxiques sur le front Belge, bientôt imités par les autres belligérants. Braves Anglais, aujourd’hui si sourcilleux sur l’usage (non prouvé) d’armes chimiques...
Effectivement le chlore est sans intérêt dans un bombardement à ciel ouvert, à part l’effet de panique dû à son odeur et à la couleur verte des vapeurs. Il en serait tout autrement dans des tunnels, mais ses effets seraient durement ressentis par les deux adversaires et par leur matériel, rapidement rongés par ce puissant caustique en concentration suffisante.
Utiliser ce genre de produit est une idiotie dans une guerre moderne.Le chlore, à part pour purifier l’eau, n’est qu’un prétexte commode pour accuser un adversaire de crimes abominables (et totalement imaginaires). Mais pour le bon public occidental incapable de faire la différence...

Jean Xana


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe