Alren Alren 15 mai 2018 17:15
@Hecetuye howahkan

Les tribus indiennes d’Amérique du Nord étaient en guerre permanente avant l’arrivée de Européens. le mot « sioux » signifiant « ennemis » dans la langue de leurs voisins.
En Amérique centrale et du Sud, les Aztèques comme les Incas avaient constitué un empire en massacrant et soumettant par la guerre les peuples voisins.

Et dans le reste du monde, en Afrique, en Chine, au Japon, dans toute l’Asie, les hommes n’ont pas attendu les Européens pour se faire la guerre.

Même sur la minuscule île de Pâques (Rapa Nui), ils ont trouvé moyen de former des groupes hostiles qui se sont combattus et ont mutuellement renversé les statues des autres (ahus) sauf celles qui symbolisaient leur ancêtres à tous.

Sur l’île de Pitcairn, où étaient venus se cacher les quelques mutins de la Bounty avec quelques Tahitiennes et Tahitiens, le massacre eut lieu rapidement pour la possession des femmes. Et bientôt il n’y eut plus qu’un seul homme vivant dans l’île !

Il n’y a pas de « décadence » : l’Empire romain s’est disloqué quand sa taille excessive et la rapacité fiscale de Rome, ont incité des peuples aussi civilisés que les Romains, vivant dans une société aussi complexe, à lui faire la guerre, une guerre de libération souvent, comme elle l’avait auparavant fait subir à ses voisins, dont les Gaulois qui furent victimes d’un quasi-génocide, et à la vaincre du fait d’une meilleure organisation militaire, stratégique et tactique.

La notion de décadence est un fantasme de l’extrême-droite tout comme le remplacement des « Français de souche » (issus d’une immigration antérieure) par des immigrés forcément africains !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe