Cyril22 20 mai 2018 09:39

« à part rogner dans le budget social, aucune baisse de dépense ne semble identifiée. »C’est bien ce qui est prévu : une « optimisation » des dépenses sociales, qui représentent la moitié des dépenses publiques en France (et même 64% pour les départements), c’est sur ce point que la France dépasse les autres pays, alors qu’elle est dans les mêmes proportions que ceux-ci sur le budget général.Ceci étant, une chose peu connue est que l’équilibre des comptes sociaux s’est amélioré sous le quinquennat Hollande, mais avec un très fort niveau de charges, c’est celui-ci que le présent gouvernement veut réduire.
Reste à savoir comment :
-chasser les abus et la fraude ? (notamment sur les allocations familiales),

-ou réduire certaines prestations ? (comme on l’a vu pour l’APL l’an passé ...sans raison puisque le déficit de 2017 a été inférieur à 2,7% alors que le gouvernement avait été alarmiste en septembre, chargeant indument le bilan du précédent gouvernement.)
La logique libérale en vogue pousse en ce sens, considérant que les allocations cumulées (RSA ou ASSEDIC +APL +CMU/R +AF éventuelles...) sont proches du salaire minimum et de ce fait dissuasives à la reprise d’un travail.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe