Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 28 mai 2018 21:05
Marchant chaque matin dans la campagne provençale, je constate depuis quelques années occasionnellement par temps clair et ciel limpide ces fameux chemtrails dénoncés par Claire Severac.

Ils n’ont rien à voir avec les traînées d’avions ni en aspect ni en trajectoire.

Six avions convergent quotidiennement dans un créneau de dix minutes par les couloirs commerciaux vers Marseille : leur trajectoire est précise et ciblée, leur trace s’efface très rapidement.

Les chemtrails, d’un aspect complètement différent, suivent des trajectoires aléatoires, se croisent à la perpendiculaire, sans régularité horaire ni rythme hebdomadaire, et leur trace peut rester suspendue pendant des heures avant de se dissoudre.

Quand on peut comparer les deux traces simultanément, on est bien obligé de constater qu’il ne s’agit pas d’une simple réaction atmosphérique et que ces divergences amènent à se poser des questions.

Les explications proposées sont très inquiétantes, tout autant que le scepticisme ambiant.

Merci Madame Cheverney d’aborder ce problème.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe