Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 4 juin 2018 19:00
@MagicBuster
L’Afrique se porterait bien mieux sans les guerres de pillage et le terrorisme... Mais il est toujours plus facile de s’en prendre aux Africains qu’aux multinationales, à l’ OTAN et à ses mercenaires....

" Entre la corne de l’Afrique et la Région des Grands lacs, les conflits ne manquent pas, mais n’intéressent que peu de monde, alors que nous en sommes souvent la source. A commencer par la guerre en Somalie(*), depuis 25 ans, sur fond de possession des gisements et qui cause 6000 morts chaque année. Le Nigeria (*) est aussi oublié, même lorsqu’on parle des enlèvements et meurtres de Boko Haram. Avec la désertification et les gisements, sur fond de rivalités ethniques et religieuses, l’appât du gain cause la mort de près de 2000 morts annuels. Le Darfour continue à être une zone de conflit au Soudan(*), même si les stars ont détourné les yeux des 2000 morts annuels. Et toujours au Soudan, il ne faut pas oublier la rivalité lié au pétrole pour le Sud Soudan qui fait 6000 morts en plus. On oublie totalement les exactions de Boko Haram au Cameroun(*), au Tchad(*) et au Niger de même que la continuité de la guerre civile en Lybie, dont on parle épisodiquement. Là encore, ce sont 3000 morts qui payent notre appât du gain. La guerre se poursuit au Burundi (*)dans le Kivu pour que nous puissions avoir des smartphones qui fonctionnent à l’aide des minerais présents dans le sous-sol : 600 morts/an. Au Mozambique(*), on croyait la guerre civile, opposant le ReNaMo, à l’état terminée. Mais c’est reparti en 2014 avec une centaine de morts par an. En République Démocratique du Congo(*), le sud est en proie à des luttes ethniques et à de l’esclavage ; tandis que le conflit au Burundi déborde sur le territoire et qu’une insurrection persistante dure depuis 22 ans sur fond d’exploitation des ressources minières. Depuis 2003, la République Centrafricaine (*)est en proie à une guerre civile meurtrière.Les 600 morts de 2016 ne sont qu’une brève accalmie. Au Congo(*), ce sont aussi 100 morts dans la guerre du Pool, province du sud est du pays. En Angola(*), le conflit du Cabinda, une enclave riche en pétrole, dure depuis 1976 et continue de tuer près d’une centaine de personnes par an. Au Sénégal, c’est la Casamance qui reste fragile avec des dissensions religieuses et ethniques. Le conflit entre Erithrée et Ethiopie(*) continue encore . Au Mali et jusqu’au sud de la Tunisie, de l’Algérie, on a des actes terroristes et des rébelions touaregs causant quelques centaines de morts. Au Sud du Maroc, le contrôle du Sahara Occidental reste un conflit latent."


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe