phan 20 juin 2018 17:42
Il y a ingérence, lorsqu’on :
- rompt diplomatiquement les relations avec Damas pour reconnaitre le CNT de Syrie,
- finance et envoie des armements aux terroristes modérés,
- exporte et encourage les djahadistes hexagonaux, 
- est le fer de lance parmi les pays « amis » de la Syrie,
- invite les Casques Blancs à l’Elysée et à l’Assemblée Nationale,
- organise des attentats « chimiques » sous faux drapeau,  
- bombarde sans preuve et sans autorisation,
- envoie des troupes spéciales aux côtés des Yankees génocidaires.
Avec le cimentier Lafarge, on bétone la diplomatie française de Juppé, Fabius à Ledrian, on creuse des sous-terrains pour l’EI, on construit des bunkers pour les Yankees génocidaires ; mais lorsqu’on parle de reconstruction de la Syrie on va se dédouaner en lançant la procédure de mise en examen des 6 responsables du cimentier.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe