Martha 1er juillet 2018 21:19
@Pascal L

 Maître E.Marcigny dans chacun des échanges télévisés qui ont été conservés sur youtube et mis à notre disposition permanente a bien pesé ses mots : pensez-vous qu’il puisse se permettre de dire des faits inexacts ?

 Manifestement les accusations des deux premières plaignantes sont complètement fragilisées et sont tout simplement des mensonges, tout autant que celles de la troisième.

 Devant l’absence de faits prouvés, n’est-il pas évidents que vis à vis de ses trois accusatrices, c’est T.Ramadan qui a dit la vérité ? Pourquoi faudrait-il le faire attendre encore de longs mois en « détention provisoire » ?
 S’il dit la vérité pourquoi en serait-il autrement pour les accusations des deux autres plaignantes américaines et suisses qui semblent aussi improbables que celles des trois premières ?

 => suite à la nullité prouvée des accusations des trois premières plaignantes, cette situation de « détention provisoire préventive » qui posait déjà question, se révèle complètement inique.

 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe