velosolex velosolex 5 juillet 2018 12:09

@alinea
Bonjour. C’est peut être bien le cœur du problème. Malgré les discours officiels, on ne supporte pas les gens courageux qui se lancent dans le bio. Pour ceux ci, pas moyen de leur couper les subventions, ils n’en avaient pas. On s’est aperçu alors qu’ils étaient japonais...Ainsi cette affaire est un peu russe aussi, avec des poupées gigogne se contenant les unes dans les autres. Le soutien à cette production bio, qui devrait être une cause nationale, devait être actée, une fois pour toutes....Je ne vous apprends rien. Tout de même, cette affaire est si ubuesque que je ne doute pas qu’elle servira de tête de pont pour représenter toute la bêtise d’un système, quelque peu mafieux. Symbolique d’une sorte de schizophrénie, que les fonctionnaires traduisent d’un coup de tampon. Car les déclarations « la main sur le cœur », des soit disant marcheurs, s’opposent à la réalité du terrain, et des simples observations que le pékin moyen contemple, et subit, dans son assiette ou son verre. Notre terre est en train d’agoniser. Les paysans dissidents, ces pionniers qui tentent de faire survivre l’écosystème, et toute un culture, devraient être soutenus. 

Pas besoin que l’administration les inscrive au patrimoine de l’humanité, comme les buildings de « la grande motte », mais de les respecter, et de les encourager, sans leur foutre un coup de pied au cul !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe