velosolex velosolex 5 juillet 2018 12:42

@Robert Lavigue
Vous avez raison. Merci. C’est un thème qui a été repris par bien des artistes. Les estampes japonaises, exposées dans les vitrines des marchands parisiens, provoquèrent l’ahurissement des artistes français de la fin du dix neuvième siècle. 

Van Gogh en acheta beaucoup, et l’évolution de son style en fut marqué à jamais.
 La rencontre avec le midi de la France fut celle que l’on sait. 
Les retrouvailles avec Gauguin à Arles furent moins heureuses. Viviane Forrester, l’auteur de « l’horreur économique », publia dans les années 80 un bon livre sur cette histoire. 
Van Gogh ou l’enterrement dans les blés, Viviane Forrester, Littérature ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe