Nicolas_M bibou1324 19 juillet 2018 15:05

Mon beau frère, éleveur de vaches, est largement en dessous du seuil de pauvreté, avec ses 600 euros par mois environ. Il élève aussi des poules, des lapins, a un large jardin potager et a hérité d’une maison de 200m2 et d’environ 120 hectares de prairies plus 80 hectares de bois.

L’eau est captée à la source au dessus et il ne la paye donc pas, l’électricité de sa maison est tirée sur le réseau du GAEC donc il ne la paye pas, idem pour son Audi qui est considérée comme voiture de fonction. Il ne paye pas un euro de nourriture par an vu qu’en échangeant les surplus de son potager avec les voisins, il a bien assez. Sans compter les petits services qu’il rend à droite à gauche, au black bien entendu.

Bref, sur ses 600€, il met facilement 500€ de côté chaque mois, ce qui lui permet avec le service de remplacement gratuit fourni par l’état, de partir 3-4 semaines faire le tour du monde chaque année.

Maintenant prenons un parisien largement au dessus du seuil de pauvreté, mettons au SMIC, à Paris avec un loyer de 1000€ à payer chaque mois ...

Il ne faut pas luter contre la pauvreté. Mais contre la misère. Pour la dignité. C’est pas une question d’argent, même au contraire. C’est d’ailleurs pour cela que les revenus universel et autres allocations sont juste complètement à côté de la plaque. Ce qu’il faut, c’est proposer un logement, de la nourriture de base, de l’eau, gratuits pour tous sans condition. Et non parler d’argent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe