LENCARDEUR 5 août 2018 11:18

Vous tracassez donc pas, ça ne va pas coûter bien cher : sous des prétextes divers, et au nom de la survie de l’emploi des entreprises et de leurs employés bien-portants, les personnes fragiles seront placardisées puis éliminées sous divers prétextes, et le tour sera joué. Au lieu de mettre un frein aux mesures purement capitalistes, la grosse commission européenne est en train d’écraser l’accélérateur (et les plus fragiles, états comme citoyens). Quand ça va scratcher, ça va faire mal, et un bon peu de nos « zélites zélées » vont se retrouver avec pour tout potage, dans le meilleur des cas, avec un bon peu de plumes et de goudron !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe