Raymond75 11 août 2018 11:25
La presse française et les médias privés français sont aux mains d’une dizaine de milliardaires :

Il subsiste quelques titres indépendants, mais en souffrance malgré les aides de l’État à la presse : Marianne (récemment acquise pour partie par un groupe tchèque de presse), Le Canard Enchainé, Alternative économique, Alternative Internationale, et d’autres qui sont souvent des journaux militants.

A ces difficultés s’ajoutent celles de la distribution, mal gérée et en situation de faillite :

La liberté de la presse passe donc dans les mains de la finances, avec de plus en plus de concentration.

Il reste Internet, mais il est difficile de séparer le bon grain de l’ivraie, et les sites avec commentaires sont souvent aux mains de groupes de pression.

Bref, il faut être vigilant, et avoir vraiment la volonté de s’informer. Sinon, l’info-divertissement est là pour nous abêtir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe