JC_Lavau JC_Lavau 15 août 2018 13:56

Chez tous les pervers, la structure de leurs insultes et accusations délirantes est projective, calquée sur leurs projets criminels. 

La féminazie qui accuse les hommes d’être « misogynes, phallocrates, macho », etc. variante « macho-facho dégénéré, punaise masculiniste », se calque sur ses passions misandres, gynocrates et gouines.

Celui qui accuse les goyim incrédules d’être autant de « antisémites » trahit son antigoyisme forcené et criminel.

Etc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe