oncle archibald 16 août 2018 18:12

@L’enfoiré : «  Je ne parlais pas des enfants qui sont proposés à l’adoption, mais des enfants orphelins » ....

Outre que se sont souvent les mêmes, je ne vois pas « mathématiquement » ce que ça change. Si personne ne fait d’enfants il n’y en aura pas davantage à adopter ! La surpopulation mondiale que vous craignez résulte de la natalité très forte dans les pays africains et certains pays asiatiques, elle n’a pas ses sources en Europe et en Amérique du Nord ou certains pays peinent à maintenir leur population sans immigration.

Quant à transmettre son ADN aux générations suivantes, quand je regarde mes enfants et mes petits enfants, je suis ravi d’y voir ici des ressemblances physiques, la des ressemblances de comportement avec leurs ascendants, proches mais aussi parfois lointains. C’est comme ça depuis la nuit des temps, c’est ancré dans les chromosomes de l’humanité. Les hommes apprenaient à chasser ou a cultiver la terre ou a fabriquer des charpentes comme eux d’abord à leurs enfants, à leurs neveux, à leurs cousins, et très subsidiairement à d’autres.

Peut être êtes vous de ceux pour qui la famille est une notion complètement dépassée, sans aucun intérêt. Pour d’autres elle est très importante et reste la première forme de société organisée.

L’adoption reste une possibilité extraordinaire pour les couples qui ont envie d’enfants et ne peuvent pas physiologiquement en avoir, c’est aussi une façon de réaliser son idéal de justice et de partage pour certaines familles qui veulent offrir à des enfants abandonnés ou orphelins la même chaleur et la même éducation qu’à leurs propres enfants, mais elle reste l’exception, pas la règle que vous semblez souhaiter instaurer.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe