Christian Labrune Christian Labrune 25 août 2018 13:31

@Emile Mourey

Vous feriez un excellent talmudiste ! Malheureusement, cette tradition d’interprétation anagogique n’a jamais existé dans l’islam, et quand on voit le flot d’âneries qui peut sortir encore d’Al-Azhar, on peut bien se dire que ce n’est pas demain que les théologiens musulmans vont commencer à devenir intelligents. On dit qu’on ne prête qu’aux riches, mais voilà que vous prêtez beaucoup à l’islam. Autant dire que vous prêtez aux plus pauvres ! En cela, vous avez beaucoup de mérite et on ne peut que vous admirer, mais vous ne risquez pas d’en tirer le moindre profit.

Cela dit, à plus ou moins brève échéance et par la force des choses, on parlera de moins en moins de l’islam. La dernière des religions du Livre, qui présente tous les traits des pires systèmes totalitaires, sera aussi la première à disparaître parce qu’il est impossible qu’elle puisse perdurer dans un monde qui n’a plus rien à voir avec celui d’un VIIe siècle qui reste pourtant son étrange avenir. Le rêve du Califat était (il semble qu’Abu Bakr al Baghdadi bouge encore, mais très faiblement !) une sorte de Saint-Barthélémy à l’échelle de la planète en commençant par les Juifs, mais le Califat est déjà ratatiné, et ce sera demain le tour de l’ismo-nazisme iranien puis du régime d’Erdogan. La civilisation occidentale aura certes été fort surprise par la vague terroriste de ces dernières années et la résurgence d’un haut moyen-âge en plein XXIe siècle : des « spécialistes » du Moyen-Orient un peu tétanisés par ce qu’ils voyaient en Syrie et en Irak n’hésitaient pas à dire il y a trois ans qu’il en faudrait bien trente avant qu’on en vienne à bout, mais c’est déjà chose faite, et la preuve est administrée aux plus obtus des salafistes qu’Allah n’aime guère les musulmans. C’est que, le remarquait déjà très bien Bussy Rabutin « Il est d’usage que Dieu soit du côté des gros bataillons contre les petits ». Fort heureusement, Ils ne sont pas plus masochistes que nous ne le sommes, et l’athéisme, comme partout, finira par avoir raison des crédulités archaïques.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe