JL JL 27 août 2018 18:20

@Fergus

 
 et la poésie, bordel ?!!
 
je suis sensible à cette continuité visible du temps qui passe, des saisons qui reviennent. Et voilà que deux fois par ans, il y a ces ruptures qui font que du jour au lendemain, on se prend une heure d’un coup dans la tronche, que ce soit en plus ou en moins.
 
 C’est peu de chose ? Non ! Cette petite frustration Multipliée des centaines de millions de fois - autant que d’êtres humains soumis -, c’est brutal, c’est énorme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe