Bertrand Loubard 28 septembre 2018 16:38

@Paul Leleu
Merci de votre commentaire. Je crois comme vous que sous les cartes, des objectifs inavouables se cachent. Je suis absolument d’accord avec vous qu’il n’y a manifestement pas une seule réponse (toujours la même d’ailleurs) aux milliers de questions qui restent sans réponse. Mais certaines réflexions peuvent conduire à des « démonstrations » par l’absurde (des plus simples au plus compliquées, du type « à qui profite le crime ? » au type « d’où proviennent les missiles »). D’autres réflexion mettent en relief des faisceaux de « trajectoires d’advenues potentielles de faits indiscutables » (et indiscutés par exemple le fait « attentat ») qui forment un système dont la cohérence devient de plus en plus élevée jusqu’au niveau de « corrélations fortes » et d’intervalles de confiance très élevé. Je suis complétement d’accord avec vous qu’il y a eu, dans chaque pays, tout un arc en ciel de positions. Entre celles-ci, il y a dû avoir effectivement des « coups » bas, vu les enjeux immédiats, à moyens et à logs termes. Je crois aussi (comme vous ?) que l’action nihiliste des Hutus génocidaires s’est apparentée à un monstrueux « géno–sui-cide » : « s’il faut « tout » perdre ce sera dans la catastrophe pour tous – l’apocalypse ». Un peu ce qu’aurait dit Bagasora (qui n’a pas cependant été condamné pour la planification du génocide ... Or cela aurait été tellement plus logique, plus simple. Condamnation à laquelle personne n’aurait pu s’opposer après tant d’années de procès et qui n’aurait rien changé au verdict....Alors pourquoi un acquittement sur ce point ? C’est finalement relativement important et interpellant au niveau de l’ensemble de « ce qui » peut être au-dessus de tout doute raisonnable) .... Tant le fait que Grossouvre se fasse « suicider » que le fait que les 10 casques bleus belges se fassent « assassiner » alimentent effectivement le bien-fondé de l’adoption d’un devoir de prudence mais ne doivent pas non plus « censurer » l’expression d’une intime conviction à propos des « possibles ».
Bien à vous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe