xiyih@bit-degree.com 27 septembre 2018 00:18

une provocation en soit ? car nous sommes cloisonne a une seule logique de l action reaction, et nos pensees ne peuvent s inscrire que ds cette logique mortifere ? si l eternite etait notre quotidien , un paradoxe en soit, nous serions enferme ds la meme logique, mortifere, encore un paradoxe ? car une seule seconde de notre existance pourrait-elle avoir un sens, ou finalite ? une telle affirmation est salutaire, car la phylophie ne peut que construire de l existanciel a partir du neant, merci Mr Schopenhauer


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe