Spartacus Lequidam Spartacus 4 octobre 2018 13:05

La vraie information, c’est surtout la police de la démonstration des dérives associatives qui luttent contre les libertés d’expression. Libertés fondamentales...


On aime ou pas Le Pen mais il a le droit de s’exprimer comme il l’entend. 

Il a eu des élus dans le passé largement ouvertement homosexuels on peut guère le traiter d’homophobe.

En fait nous vivons dans un monde d’intolérance gauchiste qui devient pénible.

C’es la perversion associative de copinage politique qui devient de plus en plus flagrante.
Toutes ces associations qui portent plainte sont bénéficiaires d’argent public, et porter plainte, médiatise et leur font une publicité pour que des élus alimentent leurs intérêts financiers en subventions.

Tu critiques un noir méchant, t’es accusé de racisme.
Tu critiques un homosexuel, t’es accusé d’homophobie.
Tu critiques le gouvernement t’es accusé d’être populiste
Tu trouve qu’une idée de Trump est bonne te voila populiste.
Tu critique une concurence étrangère injuste, te voila xénophobe.
Tu trouves que des mesure sociales sont inappropriées, te voila inhumain
Tu te présente libéral te voila accusé d’être matérialiste sans respect des autres
Etc etc....

Et toute cette intolérance, ces refus d’accepter les contradictions font de notre pays un pays communiste qui s’ignore. Remplis de procès d’intention soviéticistes.

Au delà des anecdotes de Le Pen, Nos libertés sont menacées par les gauchistes et ces associations financées par notre argent pour faire de la propagande anti-libérale et anti-liberté d’expression.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe