Séraphin Lampion Bécassine 5 octobre 2018 14:53

L’homme est un animal qui ne présente aucune différence avec d’autres espèces : ni la bipédie, ni l’utilisation de la main, ni la capacité à communiquer. Nous sommes des primates dont la particularité est une certaine capascité à anticiper et à s’adapeter à toutes sortes d’environnement en modifiant son milieu. Ces modifications prennent de plus en plus la tournure d’une destruction suicidaire menant à l’auto-destruction de l’espèces comme cela a déjà été le cas pour des groupes humains isolés comme les habitants de l’Ile de Pâques.

Prendre conscience que la maltraitance des autres animaux revient à détruire notre propr sous-espèce est un progrès qui concerne une minorité qi, si elle ne trouve pas le moyen de convaincre le reste de la population de l’urgence, disparaitra avec les autres et la terre aura peut-être la capacité à remettre en route une nouvelle tépartition des biotopes après cette extinction de masse qui ne sera pas la première.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe