Aristide Aristide 18 octobre 2018 13:06

@Fergus

Bien sûr qu’elle existe, mais elle pondérée par les pratiques internes de l’UE. Hors Union, cette concurrence pourrait redevenir frontale.

Vous croyez une minute que la concurrence entre pays qui sont au même niveau technologique pourrait ne pas etre frontale ? Allons, tous les industriels, commercants, services, ... de TOUS les pays ne laissent la place à personne. Vous laissez entendre que la concurrence serait plus sévère hors UE, alors que l’UE interdit tout « entrave » à une concurrence libre et non faussée. « Entrave » que constitueraient par exemple les droits de douanes, le contingentement, ... 

Vous contestez la solution de l’UPR, sortie UE et Euro, à juste titre mais pour de mauvaises raisons si c’est par crainte d’une concurrence plus sévère. L’UPR est comme Mélenchon dans une vision simpliste, les deux s’opposent sans tenir tenir des réalités économiques. 

Au niveau international, il est reproché à la Chine ses excédents, de nombreux sommets évoquent ce sujet, renchérissement de la monnaie, ... Dans l’UE, rien sur l’Allemagne, la solution monétaire est inutilisable pour l’Allemagne, il reste seulement des droits ou la mise en place d’une chambre de compensation. Ou par exemple, modifier le calcul des contributions en injectant une part basée sur le niveau d’excédent commercial. ... 

Enfin, il existe des solutions sans sortir de l’UE à la mode UPR ou la quitter à la mode FI.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe