Christian Labrune Christian Labrune 18 octobre 2018 22:23
Siatom,

Je ne manque jamais d’approuver vos article, mais pour cette fois, je suis un peu choqué. On croirait que vous n’avez jamais été enfant et que vous n’avez jamais fait un caprice, jamais hurlé dans la maison au point d’emmerder tout le monde parce qu’on voulait vous faire manger de la purée ou du veau et que vous auriez aimé ce jour-là avoir autre chose dans votre assiette. Je suis bien persuadé que si on se livrait à une petite enquête auprès de vos proches, on ne tarderait pas à se rendre compte qu’entre trois et cinq ans, vous aurez vous aussi bien souvent mérité des baffes. N’essayez pas de le nier. Vous n’êtes nullement amnésique, vous préférez simplement, par mauvaise foi, refuser de vous en souvenir. Moi qui vous parle, je me souviens encore d’une scène abominable que je n’hésiterai pas à confesser ici même, et pour montrer l’exemple. Je devais avoir quatre ans, on voulait que j’embrassasse une vieille cousine assez hideuse, un peu obèse, avec de la barbe au menton. Je refusai. On me poussa vers elle, mais au lieu de la baiser, je lui flanquai un grand coup de pied dans le tibia, à cette pauvre vieille. Ce souvenir atroce, et le petit scandale qui en résulta, cela me réveille encore quelquefois et me poursuivra probablement jusqu’au tombeau.

Pourquoi, enfant, avez-vous pu être irresponsable, voire cruel, comme j’avoue l’avoir été - et Saint-Augustin aussi dans ses Confessions !-, et pourquoi ne pas pardonner au leader de la FS un petit délire momentané de toute-puissance bien caractéristique des enfants dès lors que, quittant le petit parc où ils se traînaient à plat-ventre sur des couvertures, ils découvrent enfin la station debout et commencent à pouvoir aller de l’avant ?

Au reste, vous l’appelez le lider « minimo ». Vous reconnaissez donc bien que c’est un « minime », comme on dit dans les associations qui s’occupent d’initier au sport les petits enfants. Dès lors, ne soyez pas de mauvaise foi, et ne traitez donc pas ce pauvre Jean-Luc comme un adulte responsable de ses actes. Comme nous tous, Il grandira, il deviendra plus sage, et quand il regardera les petites vidéos tournées par des proches que sa puérilité charmante attendrissait, nul doute qu’il s’exclamera en riant, comme nous l’avons tous fait : comment peut-on être si bête, à cet âge ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe