Elisa 19 octobre 2018 15:19
Bientôt toute attitude de moquerie ou de dérision tombera sous le coup de la loi et sera affublé d’un préfixe grec de phobie.
C’est totalement absurde. La victimisation actuelle risque d’aboutir à une banalisation complète de la notion de délit voire de crime !

Chacun a le droit au respect sans pour autant avoir besoin d’un arsenal juridique et un société qui règlerait par des lois ce qui relève de l’éducation et de la courtoisie deviendrait une barbarie procédurielle.

Imaginons ce principe de pénalisation généralisé : la conformité du « juridiquement correct » serait une sorte de carcan d’autant plus dangereux qu’il porrait se renforcer au fur et à mesure des nouvelles récriminations collectives ou communautaires.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe