HELIOS HELIOS 26 octobre 2018 16:07

@SPQR Sono Pazzi Questi Romani


C qui est grave, c’est que la constitution est elle aussi bafouée, et pas seulement depuis Macron !

En effet, toute personne candidate a une representation quelconque, dont les maires, les députés, les sénateurs etc.... le sont évidement sur leurs qualités et leurs orientations politiques. Mais, MAIS... une fois élus, ils ne sont plus seuls et surtout ils ne représentent plus seulement leurs interets qui sont le plus souvent minoritaires, mais les interets de tous les français, même ceux qui etaient en désaccord, et a ce titre, ils ne règnent pas en dictateur de leur fonction.

Or, tous ces « representants » ne sont plus les representants de tous les français et agissent alors en roitelet pendant le tunnel democratique, ce qui entraine globalement une dictature réelle qui va a l’econtre de la democratie.... d’autant que les elus suivants, même s’ils changent de majorités, ne se dépêchent pas de revenir sur les mesures non desirées parce que cela les arrangeait de les combattre pour etre elus mais de les garder pour la contraintes qu’elles apportent dans leur mandat.

Quasiment aucun des elus au sénat ou a l’assemblée ne sont libres de leur decision comme le suppose notre constitution, mais lorsqu’ils ne sont pas d’accord, votent quand même comme un seul homme les exigence du parti auquel ils appartiennent.

Quel que soit l’elu, le resultat du vote est non seulement prévisible mais certain, puisque désiré par le parti, et pire en accord avec la demande du gouvernement (executif) qui lui n’est pas directement elu, et soumis a une infrastructure hierarchique hors cadre démocratique puisque dependant d’une equipe elue par personne mais dont la tête est désignée (1er ministre)

Actuellement en France, l’architecture est totalement biaisée par le mecanisme des partis par dessus lesquels se greffe une corruption (oui, j’ose l’ecrire) généralisée pieusement appelée « Lobby » lorsqu’elle est visible et « maffia » lorsqu’elle se dissimule a peine !


En clair, la 5eme république reste quand même une bonne option parmis celles existantes, mais il reste quelques defauts introduit par diverses réformes malvenues et vicieuses et quelques ajustement necessaires du a l’evolution des temps.
Tout cela peut se regler, mais, helas, on ne fait jamais appel au peuple pour en definir les contours et en valider l’application. C’est bien sur puisque ceux qui peuvent initier le chantier sont ceux qui sont concernés, pourquoi le feraient ils ? C’est pour cela que, dans un premier temps, il faudrait diminuer l’empreinte des partis politiques pendant une periode de restauration... appliquer une meilleure maitrise des citoyens pour elargir l’acces a la representation (proportionnelle integrale, scoring) et un controle réel de la communication pour que seuls les choix et les options soeint débattus.

Il va sans dire, que la justice doit rester neutre... au moins pendant ce temps la et agir une fois le choix citoyens effectué pour la validation des resultats en collaboration avec l’administration.

désolé, c’est jjuste une idée, loin du petrole... et pourtant ???

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe