Christian Labrune Christian Labrune 8 novembre 2018 21:00

@Claire

Votre argument est intéressant, sauf que des galaxies, il y en a des milliards, et il n’est pas certain que le processus en cours ici actuellement soit présent dans toutes. Il est encore moins évident que l’intelligence implique nécessairement l’ambition d’occuper tout l’espace existant.

En ce qui concerne votre hypothèse d’une « machine » qu’on pourrait en quelque manière « débrancher » avant qu’elle prenne le pouvoir, elle est tout à fait illusoire. Le système nerveux et la mémoire déjà gigantesque de ce cette machine à venir existent déjà, et c’est le Web. Ce ne sont pas des « robots », ici ou là, qui vont devenir intelligents, mais l’internet. Et une IA forte ne se fabrique pas comme on fabrique un programme de traitement de texte ou de diagnostic médical. L’IA forte sera une émergence de la complexité même du système. On sait déjà que lorsqu’on fait fonctionner ensemble des colonies de petits robots même très rudimentaires mais disposant de mémoire, des comportements apparaissent qui n’ont jamais été prévus et encore moins programmés. Cette notion d’émergence est tout à fait essentielle dans le domaine de l’IA.

Quand on parle d’IA forte, on ne parle donc pas d’une machine particulière abritée dans tel ou tel bâtiment d’un centre de recherche mais du réseau mondial déjà existant. Aujourd’hui, si vous vous intéressez à une question particulière, par exemple la construction des navires au troisième siècle avant notre ère, vous trouverez sur le Web des centaines d’articles plus ou moins pertinents qu’il vous restera à éplucher, et des milliers de références à des ouvrages qu’il vous faudra trouver dans les bibliothèques. Dans quelques années, le système vous délivrera presque instantanément, sous forme d’une synthèse adaptée à votre questionnement, le cours que pourrait vous faire un universitaire qui aurait passé quinze ans à rédiger une thèse sur la question.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe