Gilles Mérivac Gilles Mérivac 23 novembre 2018 07:45

C’est le pouvoir de l’argent qui règne à l’ONU comme dans les autres instances internationales, les peuples sont mis devant le forfait accompli. Les dirigeants qui adhèrent aux directives de ces « machins » sont des traîtres à leur pays.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe