L'enfoiré L’enfoiré 28 novembre 2018 15:20

@Désintox,
 Bien d’accord.
 Perso, je ne vais plus en ville en bagnole.
 En jogging ou à vélo...
 La bagnole est une addiction comme les autres.
 Je me souviens d’une réaction d’une nana qui prenait sa voiture pour faire 400m et qui avait fait une esclandre parce que je lui faisais remarqué.
 Extrait d’un de mes billet intitulé « Les fans et leurs idoles additives » .
 

Dernièrement, j’avais créé une polémique involontaire avec une dame qui était addict de sa voiture.

Oui, on peut être addict de son auto.

Voiture qu’elle utilisait pour remplacer ce qui aurait pu être une promenade de santé réalisée par quelques centaines de mètres à pieds sans avoir à transporter d’autre qu’elle même.

- Quand on n’utilise pas ses jambes pour marcher, elles s’atrophient", lui avais-je dis à l’oreille.

- Je fais du tennis", me répondit-elle de manière virulente.

Qu’aurais-je pu lui dire ou répondre à une telle réplique en gardant mon sang froid en parlant d’addiction ?

- Chère Madame, sachez que l’addiction est une chose bien plus complexe qu’il n’y parait, qu’elle est une dépendance, une conduite qui repose sur une envie répétée de manière automatique et irrépressible.

Qu’entre le fait de marcher et de jouer au tennis, il n’y avait aucune contrindication ?

Que nous sommes montés à l’origine sur deux jambes et pas sur quatre roues à moins que l’on devienne un homme ou une femme augmentée, fan de transhumanisme ?

Oui, j’aurais pu lui dire cela et répondre ainsi.

Mais elle ne présentait aucune verve de l’humour qui aurait pu faire partie d’un dialogue après ce premier contact.

En direct, la conversation s’arrêta immédiatement.

Elle ne le méritait d’ailleurs pas plus sans tamtam ni trompette.

En différé, dans un match de seconde main, dirions-nous, puisqu’elle parlait de tennis, je dirais que les balles perdues signalées par certains échotiers, je les ai ramassées dans les filets.

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe