William 18 décembre 2018 17:02

En fait, il existe désormais une certaine standardisation du style et mode de vie. Par exemple l’apparence vestimentaire permettait à l’époque du Front Populaire de distinguer l’ouvrier (en casquette) du petit bourgeois (en chapeau), alors que cela n’est plus visible dans la vie quotidienne (dans un restaurant, il n’y a guère que les serveurs de qui soient en costume impeccable : -). Dans les années 50, les ouvriers avaient rarement une voiture, ou alors un modèle très simple, un belle voiture était un signe extérieur de richesse. Désormais, à part la jet set, il y a moins d’ostentation de la part gens plutôt aisés (qui retirent plutôt le sigle « V8 » à l’arrière de la berline de luxe).

En bref, une grande partie de la population prend plus ou moins l’apparence de « classe moyenne », ce qui « surclasse » les gens modestes et rend discret les opulents. J’ai lu un article où il était question de classe moyenne-supérieure à 10 000 euros par mois, le terme « moyen » n’a plus guère de sens ! A l’inverse, comme mentionne l’article, on voit parfois parler de classe moyenne à partir de 1245 euros par mois (il est vrai que ça date de 3 ans) ce qui est en dessous du SMIC avec la prime d’activité.

Enfin, pour conclure, parfois le terme « classe moyenne » prend un côté péjoratif, style « beauf », alors là plus personne ne se précipite pour s’y inscrire smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe