Fergus Fergus 24 décembre 2018 12:58

Bonjour, Yanleroc

En restant dans l’incantation, vous faites fausse route : sans structures ni négociations, le mouvement continuera d’être toujours plus infiltré et se délitera immanquablement en prêtant de surcroît le flanc à des mises en causes liées aux exactions commises par des éléments radicaux et incontrôlables.

La démission de Macron ne peut être un préalable. Et de toute façon elle n’interviendra pas. Continuer d’agiter cette revendication, c’est courir le risque de conduire Macron, en cas de blocage persistant, à dissoudre l’Assemblée nationale. Avec un énorme danger à la clé pour les Gilets jaunes et ceux qui les soutiennent : voir revenir à l’Assemblée une majorité de droite Macron-compatible qui relégitimerait la poursuite de la politique néolibérale !!!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe