titi 2 janvier 22:45

Depuis l’affaire du « mur des cons », on sait très bien que les magistrats ne traitent pas les affaires de manière objective.

Le traitement de Mme Le Pen en est une illustration supplémentaire.

Assimiler les opposants à des victimes de maladie ce sont des méthodes stalinienne.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe