LOLO 4 janvier 2019 20:17

Heureusement un certain nombre d’intervenants compétents ont pu rectifier les approximations de cet article qui malheureusement, confond tout : radio-fréquences, ondes radio, rayonnement, ... et surtout : le « juridique » et la « physique ».

Une information transmise sur des courants porteurs n’est pas au sens propre une onde radio (même si la fréquence se trouve dans les gammes de « radio-fréquences »).

En effet, le passage d’un courant alternatif dans un conducteur s’accompagne toujours d’un rayonnement électromagnétique, y compris le 50Hz. L’efficacité du rayonnement dépend des dimensions de l’antenne (qui doit être appropriée à la fréquence), la puissance du signal utile (pas le 50Hz) et la fréquence.

Dans le cas des CPL du Linky, les fréquences sont très basses, juste au dessus du spectre audio (ou ultrasons) et les puissances très faibles puisque le signal transite par le fil et non par ondes radio. L’efficacité « radio » de ces signaux de très basses fréquences (200kHz) et très basses puissances sur des câbles le plus souvent enterrés est très très mauvaise. Le rayonnement d’un Linky mesuré avec un analyseur de spectre de laboratoire très sensible est perceptible jusqu’à un mètre tout au plus.

Ce n’est pas le cas des CPL domestiques utilisés pour l’internet (de 2 à 100MHz) par les particuliers qui rayonnement beaucoup plus facilement, perturbent effectivement la réception des ondes radios mais personne ne s’en préoccupe... sauf les radioamateurs dont je fait partie.

Cette polémique débile sur sur le rayonnement de ce compteur CPL décribilise la portée des critiques objectives que ce boitier peut susciter de point de vue du consommateur citoyen.

Enfin, un démonstration par l’absurde : Le passage d’un courant alternatif dans un conducteur s’accompagne toujours d’un rayonnement électromagnétique. Donc, par symétrie (en physique, on aime bien la symétrie), tout rayonnement électromagnétique à proximité d’un conducteur génère un courant dans ce conducteur (principe de l’antenne réceptrice). De là, on peut comprendre qu’il serait possible de brouiller la transmission du signal CPL d’Enedis avec un émetteur placé à proximité, sur les mêmes fréquences... Vous pourrez essayer mais votre compteur va disjoncter avant car il vous faudra développer quelques kWt de puissance !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe