Séraphin Lampion François Pignon 5 janvier 09:23

Les deux gros rats sont déjà partis : le premier a retrouvé son fromage à lyon et l’autre repeint en vert ses cosmétiques à l’huile de palme.

Les allées-venues actuelles des passagers de la croisière qui n’amuse que le capitaine d’opérette ne sont que des manœuvres de l’entraîneur discret qui, depuis le banc de touche, fait entrer et sortir les virtuoses du dribble, du tir au but et du petit pont pour cette partie de foot en pleine mer. Les escales tu paquebot France est une occasion de renouveler les attaquants qui fatiguent vite. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe