Furax Furax 7 janvier 2019 12:18

@Piere CHALORY
Dans le vomi des commentaires, les larmes de crocodile sur le pauvre Griveaux « incarnation de la République ! » (La République fuit par une porte dérobée smiley )

A son sujet, ne pas rater, sur Médiapart, un article du très prometteur Juan Branco

https://blogs.mediapart.fr/juan-branco/blog/101218/sur-un-certain-benjamin-griveaux-porte-parole-du-gouvernement

Pour vous mettre en appétit, en voici l’introduction :

« Benjamin Griveaux, lorsqu’il était conseiller ministériel, touchait plus de 10 000 euros par mois au cabinet de la « socialiste » Marisol Touraine pour du « conseil politique ». Cela ne suffisant pas, il partît vendre son « influence » à Unibail (« influence », terme que l’élite utilise pour « corruption ») pour 17 000 euros par mois. Sa mission ? "S’assurer que personne au ministère des finances ne propose d’abolir une niche fiscale favorable à l’entreprise." Ses moyens ? Les réseaux que l’Etat lui avait confié. »

et la conclusion :

«  Voilà comment l’on se retrouve dirigés par des gommeux sans talents, exploitant et pillant les ressources d’Etat au service de leur intérêt.

Voilà comment un pays s’effondre dans la médiocrité. Spectateurs des mouvements des grands, finançant leurs ascensions et subissant leurs coups et petits mots lorsqu’ils ont besoin de se défouler, il ne nous reste plus qu’à, ébahis par leur maîtrise, les féliciter.

Ces êtres ne sont pas corrompus. Ils sont la corruption »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe