DantonQ DantonQ 11 janvier 20:47

Oui, j’affirme que le recours à la violence est légitime face a ce gouvernement qui lui, déchaîne les moyens de l’Etat contre les manifestants, en estropiant des centaines pour la vie. La grosse brute épaisse de Toulon qui a cogné des manifestants devrait être radié de la gendarmerie et faire l’objet de poursuites pénales, mais non...il ne risque pas grand’chose.alors qu’on va faire un exemple du boxeur Duttinger qui a donné quelques gnions contre des robocops suréquipés...

Il faut arrêter 5 minutes avec le tabou de la violence physique : l’histoire de France est jalonnée d’événements bien plus violents que le mouvement des gilets jaunes, le faisant presque passé pour des enfants de cœur ! 

Et l’article 35 de la Déclaration des droits de l’homme de 1793 donne raison au mouvement insurrectionnel :

« Quand le Gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque partie du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » 

Mais à partir de demain, ils vont être servis en matière de violence et même d’ultra-violence, car si les gitans montent sur Paris, ce n’est certainement pas pour faire des calins aux flics ou pour une promenade de santé. Ces gens-là n’ont aucune limites en matière de violence et ils viennent avec un objectif clair : renverser le gouvernement. 

Nous souhaitons tous voir ce Gouvernement tomber, Macron démissionner, ils sont haïs et rejetés par tout un peuple, et ils se comportent comme de dangereux dictateurs. Mais les parlementaires aussi, devront rendre des comptes devant un tribunal Révolutionnaire, eux, qui ont laissé faire ce malade mental à l’Elysée et qui n’ont pas daigné vouloir engager la procédure de destitution contre lui comme le réclame avec insistance l’UPR... 

Tout ça, ils vont le payer CASH, la vengeance du peuple en colère sera TERRIBLE. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe