popov 11 janvier 07:59

@Christian Labrune & Christian Labrune

Bonjour

Le problème c’est l’eau effectivement. L’Éthiopie développe son agriculture en louant de vastes terrains à des entreprises étrangère. Il leur faudra de l’eau, mais ce traité colonial que vous citez leur interdit de soutirer de l’eau du Nil alors qu’une partie de ces eaux viennent des pluies qui tombent en Éthiopie. Un immense barrage est en construction sur le Nil Bleu.
Comme vous le signalez, Israël utilise des technologies de pointe pour dessaler l’eau de mer. Mais pas que. Ils ont aussi des méthodes permettant de fournir aux plantes juste la quantité d’eau nécessaire au compte-goutte.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe