Taverne Taverne 11 janvier 12:15

Personnellement, je rejette cette idée de « péché originel » que les médias ne cessent de véhiculer.

D’abord, elle est connotée de catholicisme, ensuite parce que cela signifie que, quoi qu’il fasse, celui qui a commis une erreur est condamné moralement et de façon définitive pour « faute » (l’erreur devient faute). Si l’erreur est érigée en faute morale impardonnable qui ne s’effacera jamais, en ce cas, je vous le demande, à quoi bon chercher à corriger son erreur ? Son auteur sera condamné aux Enfers pour l’éternité quoi qu’il dise et qui qu’il fasse ?

Notez que je ne parle ici que de l’emploi, à mes yeux abusif, d’une expression, je n’évoque pas le fond de la question.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe