Julien S 12 janvier 12:25

Je préconise une étroite fourchette d’âge pour l’accession aux fonctions d’un degré élevé. 

Un chef d’état : ni moins de 50 ans ni plus de 65.

Trop jeune n’entraîne pas seulement un manque d’expérience humaine, mais aussi un manque d’ennuis de santé qui seuls finissent par humaniser les jeunes crétins. 

Trop âgé, il est trop éloigné de la psychologie moyenne de la population. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe