ninportequoi 11 janvier 19:22

Autre parabole.

Un patron de bistrot reçoit les confidences de 4 clients qui ont chacun 1000€ de dette. Le boucher doit 1000€ au menuisier, qui doit 1000€ au maçon qui doit 1000€ au garagiste qui doit 1000€ au peintre qui doit 1000€ au boucher. Les temps sont durs, comment rembourser sa dette sans avoir été remboursé soi-même ? 

Le patron du bistrot déchire alors un coin d’un vieux journal sur lequel il écrit « 1000 € » et son nom et qu’il donne au boucher. Le boucher règle sa dette au menuisier avec ce bout de papier, qui lui même règle la sienne au maçon avec le même papier, etc. A la fin c’est le peintre qui le ramène au patron du bistrot qui le met à la poubelle.

4000€ de dette viennent d’être remboursés avec un mauvais bout de journal qui finit à la poubelle.

La banque fait cela tout les jours mais avec intérêts. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe