Rincevent Rincevent 11 janvier 15:45

Sucrer les allocations ne résoudra rien, c’est sûr. Par contre, les délivrer sous conditions par un système s’apparentant à la tutelle, pourquoi pas ? Mais ça réclamerait des moyens, entre autre du personnel formé.

On peut me dire qu’il existe déjà des organismes de tutelle dans chaque département (pour les mineurs et les adultes), mais ils croulent sous les dossiers. Au point de fonctionner maintenant comme de stricts comptables, la fonction éducative et de conseil passant à la trappe, plus le temps… Quant aux juges chargés de ça, c’est pareil et vite expédié.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe