astus astus 18 janvier 11:57

Le droit de se rassembler est en effet un droit fondamental, mais le droit de circuler est un droit constitutionnel. Son entrave comme le fait de casser des devantures de magasins sont passibles de sanctions face à la loi. Les policiers indignes doivent être punis et sanctionnés mais les factieux qui veulent abattre l’état et la démocratie par la violence en dehors de toute élection doivent être déchus de leur nationalité. Et les Gj sincères doivent à présent cesser cet appel d’air à l’insurrection permanente dans laquelle s’engouffrent les groupuscules séditieux pour faire valoir démocratiquement leurs justes revendications.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe