Paul Leleu 24 janvier 20:16

@ l’auteur

bravo à l’auteur pour cet article lucide...

qui ne vous vaudra pas que des amitiés de la part des ensectés célino-houellebecquiens...

mais vous verrez, de nombreux êtres humains « invisibles » vivent dans une vie plus complexe, plus mature, et non dépourvue de joie et de liberté, loins de ces contrées ...

la vision « comptable » de la vie, née avec le roman bourgeois sous Balzac, et si bien représenté par Céline et Houellebecq est une vision fondamentalement vaine : la vision comptable de la vie humaine débouche mathématiquement sur une vision nihiliste et dépressive...

il faut cesser de voir les choses « par le petit bout de la lorgnette » comme disaient les anciens... et donc accepter qu’il y a autre chose que la comptablité sexuelle des coïts qui forge une vie... sauf à être heureux dans la tristesse comme nos contemporains

si vous sortez de ces inepsies, alors il s’ouvre à vous une vie (et même des rencontres !) tout à fait variées et libératoires... avec un certain sens de l’humour (dérision sur l’éros), que les vieux galants français avaient...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe